• Fish and chips


    Soirée anglo-saxonne.

    Mon polo bleu marine porte une inscription en langue anglaise et laisse deviner un palmier floridien. Son tee shirt rouge, banale étoffe destinée aux skateboardeuses de Bedford Avenue lui va pourtant à ravir. Ses longues boucles brunes recouvrent parfaitement ses épaules dénudées.
    Nous mangeons des chips et mais aurions préféré des fries. Pas le choix dans ce rade qui sert de la Guiness "tirée" à l'azote.

    Plus tôt, nous avons reconnu Times Square, de près. Brooklyn, de loin.
    Je le savais. Nous partageons la même passion pour cette city.
    En plus de nos concepts, que nous préférons tous deux au mot valeur (trop "président de la république").

    Le chemin à parcourir est aussi large que l'Océan Atlantique.
    Pour l'instant, l'histoire se déroule sur l'écran et dans les endroits animés du Downtown, faute de programmation intelligente aux abords de l'hypercentre.
    Sans mensonge, nous apprenons la fête. Sous la pluie, au bord de l'eau et même chez les pollueurs de bord d'autoroute.

    Non, je n'irais pas en Méditerranée. Pas cet été.
    Je cherche la Route 1...

    Now we can't have parties
    Like in Spain where they go all night
    Shut down in North America
    Or like Berlin
    Where they go another night, alright

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :