• Lynch Steps


    Je ne suivais pas vraiment de piste. Seulement volontairement perdu dans les rues de Greenwich, plutôt à la recherche du parfait sticker.
    J'ai fait le tri de ces photos. Entre les chiottes cauchemardesques du Max Fish, le patchwork arc en ciel de Apple, la devanture noire du X Store et les flyers bas de gamme du Down the Hatch, le nain m'a sauté aux yeux.

    Et ce commentaire avisé de la Danseuse Cosmique...

    Et si le nain suivait mes traces. Pas celles du jour, mais mes empreintes laissées sur les cadavres blancs de mes nuits. Et si Lynch avait finalement raison.
    Des rêves qui brouillent mon sommeil, qui l'agitent.
    Ainsi, le baiser serait peut être réel. Tout comme les mouvements du bassin qui font trembler mes jambes. Et la violence de ses bras enfonçant ma tête dans les plumes.
    Dans ce postulat, il n'est en aucun cas question de violence, mais de violente évidence.

    Laura Palmer est morte...


  • Commentaires

    1
    Mercredi 21 Mars 2007 à 14:06
    Ça fait du bien
    de te lire. Elles meurent toutes, les femmes de Lynch. Il a l'œil, lui aussi.
    2
    Mercredi 21 Mars 2007 à 14:06
    Et moi je vagabonde
    dans le vide.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :