• De ta bouche, "priori" est un non!
    Mauvais habitude à laquelle je m'habitue (justement).
    Je n'aime pas beaucoup les plannings, palm pilot et assistantes en jupes courtes, mais mes limites sont celles d'un être humain. Ta punition sera le silence et l'absence de sourire quand je me retrouverai au milieu de l'arêne.

    Je ne poserai pas les galettes non plus à la fin du mois, puisque de playlist je n'aurai composée que celle  septembre, en prévision. Je trouve des solutions alternatives chaque été. Je trouverai donc facilement une "alternative party"...
    Je ne prendrai pas les crayons non plus pour t'imaginer un visuel qui ne te correspondra pas (ou plus). Et puis, nous ne dansons plus sur les mêmes boucles.

    Tu ne comprends pas les racines de la musique et de MA musique. Tu aimes les dancefloors propres et désinfectés alors que les clubs qui font l'histoire sentent la sueur et la fumée. Tu me parles de villes que j'ai l'impression de ne pas connaître. Même celle que tu habites me semble différente désormais...

    Et pourtant, je rêve la nuit...

    Genesis - Justice 


    5 commentaires

  • Je ne connais pas encore les odeurs du Coliseum.
    Les travées de ces lieux sont généralement magiques. Pas autant que celles du Bronx ou de Wrigleyville, mais il doit sûrement rester les traces d'octobre 1989.

    Et puis, un dimanche à 1:05 pm, c'est carrêment une caricature de tradition. S'y rendre une heure en avance, le ventre vide et la gorge desséchée par le trajet en B.A.R.T. Y acheter une casquette verte et demander à la poussière (John Fante?) de se soulever en direction inverse de la bière fraîche.

    Les nombreux interdits de la société du XXème ont malheureusement fait irruption dans les enceintes et on est désormais bien loin de respirer ce fameux mélange de cuir et de tabac décrit par Walt Whitman. Mais passer une demi journée dans de telles enceintes ne laisse jamais indifférent.

    Une nouvelle punaise sur la carte... 


    votre commentaire

  • Done.
    Les dates, les lieux, le pote.

    Je pars enterrer le bracelet sous le sable.
    Des vacances de mes rêves avec quelqu'un que je ne soupçonnais pas à l'époque de la promesse. Mais finalement, les rencontres ne sont pas innocentes.

    Et j'emporte la playlist suivante
    Chemical Brothers - We Are The Night
    Simian Disco Mobile - Attack Decay Sustain Release
    Digitalism - Idealism
    Beastie Boys - The Mix Up
    RJD2 - The Third Hand
    Unkle - War Stories

    Et le sweat à capuche gris pour la photo à Malibu... 


    1 commentaire

  • Ma soirée du vendredi 13 juillet n'a pas changé le cours de ma vie. Diner dans un de mes spots préférés. Descente de vodka/X-drink dans mon bar au nom autrichien.
    Cependant, c'est vrai que ce soir là, la musique avait des accents plus soul et funky que d'habitude, que j'étais heureux d'y amener un pote pour la première fois et que les mouvements de bassin étaient plus rapprochés.

    Surprise donc ce matin quand, sur la radio qui me met de bonne humeur, j'ai entendu un morceau d'Undisputed Truth, un des groupes pas très connus du label Motown. C'était Like a Rolling Stone, une reprise de Bob Dylan, qui fut aussi interprété par les Rolling Stones en personne et qui fut l'objet du meilleur clip à mon avis de Michel Gondry.

    Bref, la semaine est funky-soul.
    Et comme dirait le maître : "People get up and drive your funky soul"


    votre commentaire

  • Parce que de temps en temps, faut juste avoir la bonne paire de sneakers et le bon scud sur les platines.

    Alors, c'est pas nouveau! D'accord! Mais bon, je l'ai retrouvé en rangeant mes disques.
    Le morceau s'appelle Funk Hunt de Kifondat. L'album, c'est Wanted Bro. Le Funk Hunt, c'est aussi un immense court métrage du collectif Kourtrajmé.

    C'est funky à souhait et ça fait juste du bien!!! 

    Disponible chez tous les bons disquaires ou sur Itunes pour ceux qui n'ont pas la bonne paire de Nike. Une version sur Radioblog aussi...


    2 commentaires